Un premier opus pour Laurence Castera

MONTRÉAL – C’est au Café Campus et devant une salle pleine que Laurence Castera a choisi de lancer son premier album Le bruit des mots.

img_5840
Lancement Le Bruit des mots
Laurence Castera
Laurence Castera

Auteur-compositeur Laurence est originaire de la Beauce. Il a commencé à gratter ses premiers accords sur une guitare à l’âge de 8 ans. Il a ainsi appris à jouer et à lire la musique. Laurence s’est fait connaître du public québécois grâce à son apparition à l’émission La Voix à l’hiver 2014. Il a par la suite pris la route pour une tournée de spectacles un peu partout au Québec.

Laurence nous revient cette fois-ci avec Le bruit des mots, un opus folk-rock comportant 14 pièces qu’il a entièrement écrites. Le CD est sorti sous l’étiquette Coyote Records (Klô Pelgag, Karim Ouellet, Claude Bégin) et a été réalisé par Francis Perron. Au dire de Laurence, l’album ne contient que des chansons tristes à l’exception de J’peux pas t’écrire de toune et Le Phare.

Les deux titres les plus importants de l’album sont, selon lui, Rien et Encore. Il a composé la pièce Rien au mois d’août pendant une période dépressive, il croyait que ce serait sa dernière toune et qu’il avait dit tout ce qu’il avait à dire. C’est sa chanson préférée parce que… juste parce que!

img_5831
Laurence Castera

Pour ce lancement, Laurence, en plus de s’accompagner au piano et à la guitare, est entouré de ses musiciens, Benoit Fecteau à la guitare, Frédéric Asselin à la basse, Pierre-Olivier Fortin à la batterie ainsi que d’unea choriste, Marie-Ève Proulx.

Pour le plus grand plaisir du public présent, Laurence Castera a interprété treize des quatorze pièces de l’album. Il a entrecoupé le tout d’interventions déstabilisantes et plutôt comiques et divertissantes qui nous en apprennent un peu plus sur ce jeune homme. Les chansons ont toutes été composées à partir de choses ou d’événements véridiques. Chose certaine, l’auteur-compositeur a une réalité plus triste que joyeuse à raconter.

Le bruit des mots ce sont des mélodies poignantes chantées avec âpreté et rudesse, le bruit des mots, mais aussi le poids des mots. Un album à écouter attentivement pour se repaître du sens de chaque terme et s’en délecter.

Pour être au courant de toutes les nouvelles concernant Laurence Castera, consultez son site internet et sa page Facebook.

Pour voir toutes mes photos du lancement, rendez-vous sur ma page Facebook.

Cet article a également été publié sur le MelRock World.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s