Luzia, un monde en couleur

MONTRÉAL – Le Cirque du Soleil présente sous le chapiteau son spectacle Luzia dans le Vieux-Port de Montréal jusqu’au 17 juillet et par la suite à Toronto du 28 juillet au 2 octobre.

Luzia - Cirque du Soleil
Luzia – Cirque du Soleil

Luzia c’est la magie, un rêve éveillé au cœur du Mexique imaginaire. Un monde où les insectes et les oiseaux font des cabrioles et des pirouettes.

Cirque du Soleil
Luzia – Cirque du Soleil

La soirée n’est pas encore commencée que déjà s’avancent, sur un immense parterre de fleurs, deux petits robots tirés par chacun par un oiseau qui caracolent sur la scène et dans la salle, se pavanant pour les photographes présents ce soir-là.

Mais voilà que les lumières s’éteignent et un homme qui semble avoir sauté d’un avion tombe du ciel avec un parachute défectueux, il finira par se poser sur le sol à l’aide d’un minuscule parapluie. Il inspecte le monde dans lequel il vient d’être projeté et tout comme dans les contes de fées, décide de la clef trônant seule dans le jardin. C’est alors que l’univers de Luzia s’anime.

Dans la femme qui court, un papillon aux ailes immenses apparaît suivie par un cheval, marionnette géante propulsée par trois individus, elle danse et virevolte sur un tapis roulant gigantesque pendant que la scène pivote sur elle-même permettant aux spectateurs d’avoir un accès privilégié à tous les angles. Elle est rejointe par plusieurs acrobates qui sautent au travers d’anneaux chinois sur ce même tapis tout en dansant. Leur chorégraphie nous semblant d’une simplicité enfantine tellement leurs mouvements sont fluides et naturels.

Luzia - Cirque du Soleil
Luzia – Cirque du Soleil

Plusieurs numéros vont s’enchainer tout au long de la soirée, acrobates, clown à la plage, sous la pluie, personnages féériques, jongleurs, marionnettes géantes pour la plus grande joie du public présent.

Entre autres numéros captivants, notons celui de la trapéziste et de la jeune fille tourbillonnant dans et autour d’un cerceau, le tout se terminant sous des trompes d’eau. De même, je ne peux passer sous silence, le jeune homme qui, à l’aide de sangles, danse et virevolte dans les airs et dans l’eau, instant romantique surtout lorsqu’un félin s’approche et qu’ils s’apprivoisent mutuellement.

Moment fascinant également que celui du contorsionniste russe, difficile de croire que quelqu’un puisse faire prendre à son corps autant de positions inconcevables pour le commun des mortels, il est souple comme un serpent.

Le public a aussi semblé beaucoup apprécier un stupéfiant numéro de balançoires russes assez périlleux où acrobates sautaient de l’une à l’autre alors que ces dernières passaient au-dessus des têtes des personnes des premières rangées.

Il ne faudrait pas oublier les transitions mettant en vedette des créatures fantastiques et des humains alors que les

Luzia - Cirque du Soleil
Luzia – Cirque du Soleil

musiciens et la chanteuse Majo Cornejo font le lien entre les différents tableaux.

Les décors sont fabuleux, à l’image du Cirque du Soleil. Pour leur part, les costumes et les maquillages sont, pour quelques-uns, un peu plus minimalistes que ce à quoi le Cirque a habitué ses spectateurs, quoique tout à fait adaptés à l’histoire.

Luzia, un spectacle à voir pour mettre de la magie, du soleil et de la couleur dans ces journées de printemps quelque peu tristounet.

Pour voir toutes mes photos de cette soirée, vous pouvez aller sur l’album photo de ma page Facebook.

Cet article a été publié dans le MelRock World.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :