Une longue attente enfin récompensée

Richard Séguin
Richard Séguin

MONTRÉAL — Le 20 avril, Richard Séguin lançait Les horizons nouveaux, un album très attendu étant donné que son dernier opus remonte déjà à cinq ans. L’événement avait lieu à l’Astral et la salle était comble, plusieurs amis et personnalités connues, dont Jean Lapointe, Gilles Valiquette et Luce Dufault, sans oublier de nombreux médias et admirateurs de l’artiste s’étaient déplacés pour soutenir Richard.

L’album comprend onze chansons originales, toutes signées par Richard Séguin à l’exception de Les vents contraires de son complice Marc Chabot et Dans le désir du monde du poète Pierre Morency.

Pour l’occasion, l’auteur-compositeur, entouré de ses amis guitaristes Hugo Perreault et Simon Godin ainsi que de Myëlle au violoncelle, a interprété cinq de ses chansons. Richard Séguin était très heureux de présenter son plus récent matériel et de le jouer pour la première fois devant un public.

Il a tout d’abord fait Les horizons nouveaux, composée en réponse à une question de sa petite-fille suite à toutes les informations concernant l’arrivée de nombreux réfugiés. Elle lui a demandé si ces gens s’en venaient faire la guerre ici. Il a écrit cette chanson comme une réponse, pour désamorcer les peurs, les inquiétudes et raconter un peu ce qui se passe à l’extérieur.

Il a enchaîné avec Le manteau, qui sera le premier extrait de Les horizons nouveaux. Il a poursuivi avec Tant qu’en y a, pièce qui parle du gaspillage, de la façon dont on traite nos ressources.

En entendant un représentant de la Chambre de commerce de Montréal qui disait que pour régler les problèmes de la Gaspésie il faudrait fermer les villages, Richard Séguin n’en croyait pas ses oreilles, c’est quelque chose qui s’était fait dans les années 70. Il a donc écrit un texte assez rapidement, une histoire du fils qui s’adresse à son père et ça a donné Dans mon cœur.

Vincent Vallières, Richard Séguin et Patrice Michaud
Vincent Vallières, Richard Séguin et Patrice Michaud

Vincent Vallières et Patrice Michaud se sont joints à lui pour interpréter Roadie, une chanson en hommage à ceux qui travaillent dans l’ombre. Contrairement à ce qui se passe en France où les techniciens sont dans un monde à part, ils ne se mêlent pas aux musiciens, ici quand ils partent en tournée c’est tous dans le même bateau.

Richard Séguin et ses musiciens reprendront la route à partir de septembre. Pour ne pas le manquer lors de son passage dans votre région, consultez son site internet ou encore sa page Facebook.

Vous pouvez voir toutes les photos de cette soirée sur ma page Facebook.

Cet article a également été publié sur le MelRock World.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s